top of page

Lettre des familles (SOS autisme France) adressée au gouvernement

Appel de SOS autisme France au gouvernement » par Olivia Cattan, Présidente de SOS Autisme France.



Vous pouvez télécharger cette lettre ici 👇

lettre aux familles
.pdf
Download PDF • 424KB


Aujourd’hui, journée internationale de l’autisme. Voici notre message au gouvernement.

L’association Sos autisme France, composée de familles et de personnes autistes, accuse le gouvernement français de tenter de museler certaines associations qui ont dénoncé les essais sauvages commis sur des personnes autistes. Non seulement, cette affaire que nous avons porté en Justice depuis 2020, avec une plainte déposée auprès du procureur de la République n’a pas avancé puisqu’un seul médecin a été condamné et que votre ministère distribue allégrement des médailles à ceux qui ont participé à ce réseau de cobayes. Notre association vous accuse d’avoir cassé l’école inclusive en créant des PIAL, pôles inclusifs d’accompagnement localisés. Non seulement de nombreuses auxiliaires de vie scolaire ont démissionné, laissant les élèves autistes sans solution. De plus, ces femmes, aux faibles salaires et au contrat précaire pour un travail épuisant ne parviennent pas à assurer leur mission d’accompagnement. Envoyées d’établissement en établissement, pour accompagner un élève Dys, autiste ou en fauteuil, elles se plaignent du manque de formation ne leur permettant pas d’effectuer correctement leur travail. Sos autisme France accuse le gouvernement de tenter, par le biais d’artistes ralliés à leur cause, d’occuper l’espace médiatique pour empêcher les associations de porter leurs revendications.


L’autisme n’est pas un film, l’autisme, ce n’est pas du show business.

L’autisme, ce sont des milliers de familles d’aidants qui meurent, petit à petit, sous vos yeux, et qui ne parviennent pas à trouver un médecin pour obtenir un diagnostic en moins d’un an.

Ce sont des familles qui ne peuvent pas payer une prise en charge correcte à leurs enfants, et qui subissent leurs crises de violence de plein fouet, sans trouver de solution.

Ce sont des familles qui luttent contre l’Inspection académique pour maintenir leurs enfants à l’école, lorsqu’il n’y a pas d’AESH.

Regardez les chiffres de ceux qui parviennent à obtenir leurs brevets ou leurs baccalauréats, les résultats sont édifiants !

Ce sont des familles qui attendent pendant des années des places dans des centres, surchargés. Ce sont aussi des autistes qui ne peuvent pas devenir autonomes à cause d’un manque de prise en charge et de scolarisation, et qui ne parviendront jamais pas à trouver un emploi. Moins de 2% d’autistes travaillent en milieu ordinaire. Pourquoi ne pas avoir créé des filières d’apprentissage depuis toutes ces années ? Sans doute parce que vous préférez la communication à une réelle action politique. Certaines entreprises qui emploient des personnes autistes sont les exemples même de votre défaillance. Utilisez ces exemples pour créer d’autres lieux inclusifs.


Nous vous accusons aussi d’avoir laissé perdurer la maltraitance dans certaines Institutions alors que nous avions alerté le ministère des Solidarités à maintes reprises et qu’un reportage datant, de 2022 sur M6, vous avez déjà alerté sur ce qui s’y déroulait. Pourquoi avoir attendu un nouveau documentaire de zone interdite en 2024 pour agir et contrôler ces lieux ?


Nous vous accusons également de laisser certains professeurs démunis dans des classes surchargées, ne sachant comment gérer les apprentissages et les troubles des enfants autistes.

Leur manque de formation, leur surcharge de travail ne leur permet pas de faire face à cette école inclusive que vous prétendez défendre.


Le film qui passera sur France télévision ce soir et qui montrera la détresse d’une mère qui tue son enfant est l’exemple même de ce que traversent les familles. Combien de parents ont-ils tués leurs enfants, combien d’entre eux se sont suicidés, combien d’entre eux pensent à l’après lorsqu’ils ne seront plus là pour accompagner leurs enfants ? Combien d’avenir gâchés ? Vos « plans Autisme » successifs ont échoué, votre plateforme ne fonctionne pas puisqu’elle guide les familles vers des voies sans issues, des hôpitaux et des centres surchargés, et des thérapeutes bien trop chers.


Alors Nous, parents de SOS autisme France, aidants au quotidien, accusons l’État de maltraitance et de négligence ainsi que de censure vis-à-vis des associations qui portent réellement les revendications des familles les plus démunies. Votre communication sur l’autisme doit cesser au profit de l’action politique. L’autisme des riches qui peuvent se payer des thérapeutes privées face aux familles démunies qui ne peuvent pas offrir à leurs enfants une prise en charge doit cesser. L’école inclusive laissant les familles et les professeurs démunis doit cesser. Le manque de perspective en matière d’emploi doit cesser. La maltraitance de certains centres doit cesser. Votre censure à notre égard doit cesser pour nous permettre de porter les revendications des familles jusqu’aux plus hautes instances du pouvoir.


Nous connaissons tous les solutions à mettre en place afin de faire avancer cette cause une fois pour toutes : Permettre une prise en charge accessibles à tous, recruter des accompagnants diplômés et formés, diviser par deux les classes qui accueillent des élèves autistes, créer des filières d’apprentissage adaptées aux spécificités autistiques suivant le rapport de Josef Schovanec, effectuer des contrôles impromptus et des suivis réguliers dans les centres, former le personnel éducatif et le personnel hospitalier…Nous avons des modèles à suivre comme l’Italie et les pays scandinaves.


Alors qu’attendez-vous pour agir concrètement ? Assez de paroles vides faits de toutes pièces par vos communicants, nous exigeons des actes et du courage politiques. Ensemble, nous pouvons construire un monde plus juste, plus inclusif pour protéger les plus vulnérables et les conduire vers l’autonomie. La France a été condamnée en décembre 2022 par le Conseil de l’Europe, dénonçant que « la liberté et la dignité des personnes en situation de handicap étaient entravées » et que leurs droits fondamentaux n’étaient pas respectés. Elle le sera encore si vous n’agissez pas. Censurer certaines associations, forces vives, de la nation, ne vous permettra de dissimuler vos échecs en matière d’inclusion des personnes autistes. Cela ne fera qu’augmenter notre colère et notre désespoir qui se traduiront par nos votes dans les urnes.

77 vues

Posts récents

Voir tout

Commentaires

Noté 0 étoile sur 5.
Pas encore de note

Ajouter une note
bottom of page