top of page

La Théorie des cuillères

Dernière mise à jour : 30 avr.

Qui n'a pas entendu parlé de la Théorie des Cuillères ?

C'est la manière dont nous comprenons et parlons de l'énergie limitée et des défis quotidiens.


Créée par Christine Miserandino en 2003, à travers son essai "The Spoon Theory", cette métaphore a rapidement pris racine non seulement au sein de la communauté des personnes vivant avec des maladies chroniques ou des handicaps, mais aussi parmi ceux qui cherchent à mieux comprendre leurs expériences.


Qu'est-ce que la Théorie des Cuillères?

La théorie des cuillères est une métaphore qui utilise des cuillères pour représenter l'énergie disponible pour une personne souffrant d'une maladie chronique ou d'un handicap au cours d'une journée. Chaque activité ou tâche, des plus basiques comme se brosser les dents à des plus exigeantes comme aller travailler, "coûte" un certain nombre de cuillères. Ce concept permet de visualiser la quantité limitée d'énergie disponible et comment elle doit être gérée judicieusement.


Pourquoi des Cuillères?

Le choix des cuillères comme unité de mesure est né d'une conversation entre Miserandino et une amie dans un restaurant. Pour illustrer son expérience de vivre avec le lupus, Miserandino a saisi des cuillères et les a utilisées pour compter de manière tangible l'énergie qu'elle devait allouer à différentes tâches quotidiennes. Cette simplicité et cette accessibilité ont rendu la théorie instantanément relatable.


Depuis sa création, la théorie des cuillères a eu un impact profond. Elle fournit un langage commun pour les personnes vivant avec des limitations énergétiques pour exprimer leurs défis. Cela aide également les amis, la famille et les professionnels de santé à comprendre sur un plan plus concret et empathique les réalités des conditions chroniques et des handicaps.

Les "Spoonies", comme on appelle souvent ceux qui s'identifient à la théorie des cuillères, ont formé une communauté solidaire. Les réseaux sociaux, les blogs et les forums sont pleins de récits personnels, de conseils et de soutien mutuel, tous articulés autour de cette métaphore des cuillères.


Imaginons un scénario quotidien pour expliquer cette théorie

Chaque matin, vous commencez avec un nombre limité de cuillères. Chaque action que vous entreprenez au cours de la journée, des tâches les plus basiques aux activités les plus complexes, coûte un certain nombre de ces cuillères.


La théorie des cuillères
1 journée = 12 cuillères

Disons que vous avez 12 cuillères pour toute la journée. Se préparer le matin pourrait vous coûter 1 cuillère. Prendre une douche, encore 1 cuillère. Aller travailler, cela pourrait être 5 cuillères, en fonction du stress et de l'énergie requise. Préparer et manger vos repas pourrait vous prendre 2 cuillères supplémentaires. Si vous voulez sortir avec des amis après le travail, cela pourrait coûter 3 cuillères de plus.

Rapidement, vous réalisez que pour ne pas vous retrouver sans cuillères (énergie) avant la fin de la journée, vous devez faire des choix stratégiques sur les activités auxquelles vous participez. Vous pourriez décider de sauter la sortie avec des amis pour conserver suffisamment de cuillères pour vous préparer au coucher et pour des tâches inattendues.



Cette métaphore illustre comment les personnes atteintes de maladies chroniques ou de handicaps doivent gérer minutieusement leur énergie limitée pour les tâches quotidiennes, souvent invisibles pour ceux qui n'ont pas à penser de cette manière. C'est un rappel puissant de la réalité quotidienne de nombreuses personnes et souligne l'importance de l'empathie et du soutien de leur entourage.


Critiques et Limitations

Bien que largement adoptée, la théorie n'est pas sans critiques. Certains suggèrent qu'elle peut simplifier ou généraliser l'expérience de vivre avec une maladie chronique ou un handicap. D'autres soulignent que le nombre de cuillères disponibles peut varier considérablement d'une personne à l'autre, voire d'un jour à l'autre, rendant difficile la création d'un système de mesure universel.


Malgré ces critiques, la théorie des cuillères demeure une métaphore puissante pour communiquer sur les réalités des maladies chroniques et des handicaps. En fournissant un cadre visuel et accessible, elle aide à construire des ponts de compréhension et de compassion entre les personnes de tous horizons. La théorie des cuillères n'est pas seulement une illustration de l'énergie limitée ; c'est un appel à la sensibilisation, à l'empathie et au soutien mutuel dans notre approche des défis de santé.


Je vous partage ici la vidéo de Julie D. qui m'a fait découvrir cette théorie durant mon errance diagnostique 👇



 

Voilà, voilou les p'tits loups.

@ très bientôt !


511 vues

Posts récents

Voir tout

2 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Apr 02
Rated 5 out of 5 stars.

Super 🙌 merci


veg.atypic.art

Like

Guest
Apr 02
Rated 5 out of 5 stars.

Intéressant et utile !

Nelly

Like
bottom of page