top of page
  • Photo du rédacteurNoelle

Diagnostiquée TSA après 40 ans (ep.1)

Dernière mise à jour : 20 mars

Avant l'âge de 40 ans j'ignorais totalement ce que pouvait être l'autisme. Je me représentais, avec ignorance totale l'autisme Kanner pour tous… Je ne pensais pas un instant que l'autisme existait chez les adultes qui parlent, marchent, travaillent, etc.


A l'âge de 25 ans j'ai passé des tests pour intégrer une formation d'ingénieur parce que je n'avais pas le niveau scolaire académique qui été demandé. Quelques jours après ces tests, j'ai été reçue par la directrice de l'école en question et elle m'a demandé si j'avais triché… Quoi ?!


Devant m'a réaction qui était apparemment plus émotivement forte que ce que j'ai vécu à l'intérieur de moi, elle m'a conseillée de passer un test de QI auprès de leur psychologue.

Ah ? c'est si grave que ça ?

Visiblement j'avais l'air plus "bête" que le résultat du test. Elle m'a donc pris RDV auprès de la psy de cette école.

Ah ? y a des psy dans les grandes école ? Et ça doit être rassurant ?

Bref, me voila partie dans la grande aventure du "dépistage" de mon QI…



Ma confiance en moi étant au fin fond des enfers, je m'attendais au pire.


Quelques jours plus tard, me revoilà donc devant cette psy qui doit m'annoncer ce que je sais déjà, que je n'ai pas le niveau pour intégrer l'école et que ma réussite au test d'entrée est "bizarre.


- "Bonjour mademoiselle,.. blablabla,.. Suite au test,.. blablabla.., votre Qi est estimé à 133,... blablabla,.. merci aurevoir."

Ok…, je ne suis pas quelqu'un qui parle, ou qui pose des questions, et internet n'en été qu'à ces débuts… Donc j'ignore totalement ce que cela signifie et en faite je m'en fou, puisque je reçois une lettre qui m'annonce mon entrée en formation d'ingénieur (que j'ai dû arrêter pour des raisons que je n'ai comprises qu'après mes 40 ans, une autre histoire…).


La vie passe, je rencontre beaucoup de personnes, et seules celles estimées de "bizarres" par ma sœur, deviennent des amis, c'est à dire très peu. De plus ma naïveté attire principalement des types qui veulent se marier avec moi… OMG ! Les flibustiers ! ils veulent juste niquer…


Donc, la vie passe, je disais… et un jour, à l'âge de 35 ans, en formation de comptabilité (oui je suis une fan de l'apprentissage, une autre histoire aussi…), je rencontre une femme, Delphine, ça passe bien avec elle, la discussion est fluide, facile, nos conversions tournent beaucoup autour de ses 2 fils THQI. Elle m'explique leur fonctionnement et surtout, ce que signifie HPI. Ok, c'est ça que signifie un QI à 133, je découvre dix ans plus tard, que je suis "surdouée", sauf que c'est pas possible, je suis bien trop bête, il doit y avoir une erreur, les psy doivent être des incapables. Et ça tourne encore et encore dans ma tête.


Puis arrive mes 40 ans, un burnout pro (N° 379 😂) et je m'écroule, Delphine me parle alors d'un groupe facebook de "Zèbres" et que je devrais aller y faire un tour, juste pour éviter la solitude et peut-être y apprendre des trucs sur moi (ils ont fini par me mettre dehors, le jour où j'ai osé critiquer Facchin).

Putain! La découverte!

Un monde de fous là-dedans !



Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page