top of page
  • Photo du rédacteurRemy

Economie relationnelle

Dernière mise à jour : 20 mars

Hello all !


Période de fêtes oblige, on se retrouve dans un rush d’interactions sociales et de rituels sociaux. Ceci m’a donné l’idée de reprendre un petit texte que j’ai écris plus jeune, j’y développais ma conception de la science des relations sociales.

Alors je ne vais pas juste faire un copié/collé de mon vieux texte mais le reprendre et l’enrichir avec toutes les expériences sociales que j’ai eu à ce jour et l’ouvrir à échange.


Le titre annonce un peu ma perception des relations sociales, pour moi il s’agit d’un système économique. Le point de départ de cette idée me vient de la lecture, il y a plusieurs années de cela, d’un livre “Avez-vous vraiment besoin d’un psy ?” de Jeffrey-Robert Winjberg.

L’auteur est un psychologue un peu atypique dans le sens où il n’a pas une méthode conventionnelle, un psy comme lui vous n’en verrez sans doute jamais en France (et je trouve ça dommage !) et qui est le premier psychologue, à ma connaissance, à avoir sous-entendu que les relations humaines sont équivalentes à un système économique.

Il venait conforter mon analyse qui a duré toute mon adolescence, biais de confirmation quelque part !


Maintenant que j’ai posé l’idée générale, creusons celle-ci et commençons par la base des relations sociales : les actes gratuits n'existent pas !

Un acte gratuit est un acte pour lequel la personne qui rend service ou fait un acte pour une autre ne va rien demander ou chercher en retour. Un tel acte n’existe pas en réalité, en effet le sentiment d'avoir fait un acte généreux est une récompense que l’on s’offre en retour: je fais ça pour confirmer mon sentiment d'être quelqu'un de bien, de gentil, utile...tout motif valorisant pour ma personne, si je ne le fais pas pour toi c’est pour moi in fine.. 

L’action a toujours une raison, un besoin derrière, un acte n'est donc jamais gratuit quoi qu’en disent certains.


De manière plus “scientifique”, pour moi les relations sociales obéissent à quatre principes et ont trois règles.

Les 4 principes des relations sociales :

  • Aucun acte n'est gratuit.

  • Elles se mesurent à la force de liaison entre individus.

  • On ne va que vers les gens qui nous intéressent.

  • L’éloignement physique demande beaucoup d’efforts pour l’entretien du lien.


Les 3 règles de la logique des relations sociales :

  1. On ne donne de ses ressources (temps, argent, informations, etc) qu'aux personnes qui peuvent en change nous donner (ou qu'on perçoit comme telle) des ressources ou quelque chose que nous désirons et que nous n'avons pas et/ou ne pouvons avoir seul.

  2. Les liens entre deux individus sont le résultat d'une force de liaison, maintenir un lien demande d'entretenir cette force de liaison car naturellement il y a éloignement des deux individus. Cette règle est connue du moins intuitivement par tous, la preuve avec les jeux vidéo via les Sims (lien http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Sims#Relations_sociales ).

  3. Il y a un rapport de proportionnalité entre la force de liaison et le niveau de ressources allouées, ainsi on donnera plus facilement et plus pour quelqu'un avec qui on a une force de liaison forte qu'avec quelqu'un où la force de liaison est quasi nulle.


Pour entretenir les liens il faut prendre exemple sur les Sims, oui oui vous avez bien lu… les Sims !

Les interaction sociales sont coûteuse en temps et énergie, entretenir un lien à distance est très compliqué car avec l’éloignement : 

  • vous êtes moins susceptibles de rendre service physiquement facilement (déménagement, aller quelque part ensemble, …).

  • vous avez besoin d’organisation pour les déplacements selon la distance, ça freine la spontanéité.

  • qui dit éloignement dit aussi que celui qui s’est éloigné a créé des nouveaux liens de proximité là où il se trouve, entretenir votre relation lui demande donc un coût supplémentaire : votre lien et ceux qu'il vient de créé à proximité de lui.



Imaginez vos liens comme une jauge (à la Sims) qui a besoin de remonter régulièrement pour ne pas passer dans l’oubli (sauf si c’est voulu !).

Dans ma vision les liens familiaux ne rentrent pas dans les règles ou les principes car chaque cas est particulier et être de la même famille ne garanti absolument pas de forts liens de liaison, combien de fratries sont éclatées et de famille une fois les enfants devenus indépendants et ayant quitté le foyer pour appuyer mon analyse ?

Pour moi, les familles qui tiennent la liaison sociale sont celles qui ont toujours eu ce modèle et entretiennent régulièrement les liens, c’est très coûteux mais ça existe.


Bref pour moi les relations sociales répondent à une logique, il n’y a rien de magique même si certains aiment à le penser/se convaincre.


That all for the moment ! Je retourne sur ma planification perso de fin d'année (je ferais sûrement un article sur pourquoi s'organiser).


Au plaisir d'échanger en commentaires.

Rémy



25 vues

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page