top of page

Le TDAH et les troubles fonctionnels de la vision

Dernière mise à jour : 20 mars

Pour ceux qui arriveraient ici «par hasard» et/ou qui n’auraient pas encore lu les articles liés à la thématique du TDAH, commençons  par une petite explication sur ce qu’est le TDAH :


Le TDAH est un trouble neurodéveloppemental qui affecte l'attention et le contrôle des impulsions. Il est associé à des comportements hyperactifs, impulsifs, à des difficultés de concentration et d'organisation. On observe également des liens entre le TDAH et certains troubles visuels comme l'astigmatisme, l'insuffisance de convergence, et des difficultés dans la perception des couleurs, notamment dans le spectre bleu. Les raisons de ces associations ne sont pas clairement établies, mais pourraient être liées à la fonction exécutive ou à des diagnostics erronés dus à des troubles visuels non détectés chez les enfants.




Passons au sujet qui nous intéresse :

Le TDAH et les troubles fonctionnels de la vision

J’ai décidé de creuser le sujet suite à un article sorti en janvier 2023 qui suggère un lien entre le TDAH et des troubles fonctionnels de la vision, comme l'astigmatisme, l'hypermétropie, et le strabisme, mais pas avec des changements structurels de l'œil. Cela signifie que les personnes ayant un TDAH pourraient avoir plus de problèmes de vision fonctionnelle, mais leurs yeux ne montrent pas de différences physiques significatives par rapport à ceux qui vivent sans ce trouble.

Comme je n’ai pas tout compris, j’ai demandé à ChatGPT de m’expliquer comme si j’avais 12 ans😝 :

«C'est comme si le cerveau était une télécommande pour les yeux. Chez certaines personnes avec le TDAH, la télécommande ne fonctionne pas parfaitement. Leurs yeux vont bien, mais la manière dont le cerveau les contrôle peut être un peu déréglée. Donc, ils pourraient avoir du mal à concentrer leur vision ou à faire travailler leurs yeux ensemble correctement, même si leurs yeux ont l'air normaux.»

Ah oui, c'est plus clair maintenant, merci 😁


Il y aurait donc un lien entre le TDAH et certains problèmes de vision. Les personnes avec le TDAH semblent avoir plus de risques de rencontrer des difficultés visuelles, comme la difficulté à bien voir de près ou de loin, ou à aligner correctement les yeux. Cependant ce lien ne veut pas dire que le TDAH cause ces problèmes de vision, ou vice-versa. C'est une relation que les chercheurs ont observée et qu'ils continuent d'étudier pour mieux comprendre.

 

La relation entre les troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité et les problèmes visuels est un sujet complexe et relativement nouveau dans la recherche. Ces résultats mettent en évidence une corrélation potentielle, cependant corrélation ne signifie pas nécessairement causalité.


Voici quelques unes des réflexions entre le lien TDAH et problèmes de vue :

 

  1. L'astigmatisme, qui est une déformation de la vision due à une irrégularité de la cornée ou du cristallin, pourrait théoriquement affecter la concentration, mais les preuves d'une corrélation directe avec le TDAH sont limitées.

  2. L'hypermétropie peut rendre difficile la concentration sur des objets proches et peut affecter la capacité de lecture, ce qui pourrait exacerber certains symptômes du TDAH, comme la difficulté à se concentrer sur des tâches nécessitant une attention visuelle soutenue.

  3. Le strabisme peut perturber la vision binoculaire et la perception de la profondeur, ce qui pourrait théoriquement affecter la performance dans les activités nécessitant une coordination visuo-motrice, un domaine où certaines personnes TDAH peuvent déjà être déficientes.

  4. La réduction du point de convergence proche pourrait rendre difficile la concentration sur des objets proches, comme les livres ou les écrans, ce qui pourrait être problématique pour les enfants en milieu scolaire, en particulier ceux qui ont déjà des difficultés à se concentrer.

  5. Retard et variabilité de la réponse accommodative peut affecter la capacité de l'œil à se focaliser rapidement et efficacement entre des objets à différentes distances, potentiellement entravant la capacité à maintenir l'attention, en particulier dans des environnements où la focalisation visuelle est constamment sollicitée.

 

Les personnes avec un TDAH peuvent être plus conscientes ou plus sensibles à leurs problèmes de vision en raison de leurs difficultés générales avec les tâches qui nécessitent une attention soutenue.

 

Bien que ces résultats soient intrigants, les problèmes de vision et le TDAH sont deux troubles complexes avec de multiples facteurs contributifs. Il est possible que les problèmes de vision puissent exacerber certains symptômes du TDAH, ou que les deux conditions partagent des facteurs de risque communs.

 

Je ne peux en rester là ! 👀

J’ai donc continuer à investigué et il y a eu quelques études et articles récents sur le sujet depuis août 2022 :


 


Comme expliqué plus haut, cette étude  a cherché à comparer l'efficacité de l'utilisation du suivi oculaire (eye-tracking) et des tests de performance continue (CPTs) pour diagnostiquer le TDAH chez les enfants. Les chercheurs ont intégré ces deux méthodes et ont découvert que la combinaison donnait de meilleurs résultats pour identifier les patients ayant un TDAH par rapport à l'utilisation des CPTs seuls.

Ils ont également observé que l'utilisation du suivi oculaire seul montrait une meilleure performance que l'utilisation des CPTs seuls. De plus, après avoir pris des médicaments pour le TDAH, la majorité des indicateurs de suivi oculaire et de CPTs se sont significativement améliorés. Cela suggère que le suivi oculaire, combiné ou non avec les CPTs, pourrait être un outil utile pour améliorer la précision du diagnostic du TDAH chez les enfants.

 

Expliqué à l’enfant de 12 ans qui sommeille en moi :

«L'étude a utilisé une sorte de caméra spéciale pour suivre où les enfants regardent pendant qu'ils font des tests sur un ordinateur. Les chercheurs voulaient voir si la façon dont les enfants bougent leurs yeux pouvait aider à mieux comprendre le TDAH. Ils ont découvert que cette méthode, appelée suivi oculaire, était vraiment bonne pour identifier les enfants qui ont le TDAH, surtout quand elle était utilisée avec d'autres tests sur ordinateur. Ils ont aussi remarqué que quand les enfants prenaient leurs médicaments pour le TDAH, les résultats des tests s'amélioraient. Cela veut dire que suivre le mouvement des yeux pourrait être un bon moyen pour aider à savoir si un enfant a un TDAH ou pas.»

 


Dans cette étude, les chercheurs ont examiné les caractéristiques oculaires chez les enfants et adolescents vivants avec des troubles neurodéveloppementaux comme le TDAH ou le trouble du spectre autistique. Ils ont comparé ces caractéristiques à celles d'enfants en développement typique. L'étude a analysé des données issues de 15 études différentes, comprenant :

  • 433 participants ayant un TDAH,

  • 253 participants ayant un TSA,

  • 514 participants en développement typique.

 

Les résultats ont montré qu'il n'y avait pas de différences significatives dans l'épaisseur de la couche de fibres nerveuses de la rétine, la complexité des cellules ganglionnaires, et l'épaisseur de la macula entre le groupe TDAH et le groupe en développement typique. Cependant, des différences significatives ont été trouvées dans l'épaisseur des cellules ganglionnaires inférieures et l'épaisseur maculaire nasale entre ces groupes. En outre, une différence significative dans le réflexe pupillaire à la lumière (PLR) a été observée entre le groupe TSA et le groupe en développement typique.

 

Ces résultats suggèrent qu'il pourrait y avoir une association entre certains traits oculaires et les enfants et adolescents TDAH ou TSA. En raison du nombre limité d'études, des recherches supplémentaires sur un plus grand nombre de participants pour confirmer ces découvertes et évaluer leur utilité potentielle dans le diagnostic du TDAH ou du TSA seraient à envisager.

 


Cette étude n'a rien à voir avec l'article, mais je l'ai trouvée intéressante.

Celle-ci a examiné comment la pandémie de Covid-19 a affecté les enfants avec TDAH

Les chercheurs ont analysé les données de 6,491 participants de 10 pays différents. Ils ont constaté que de nombreux enfants et/ou leurs soignants ont signalé une augmentation des symptômes pendant la pandémie.

Cela signifie que, pendant la pandémie, quand les routines quotidiennes ont été bouleversées et que les enfants ont dû s'adapter à de nouvelles façons d'apprendre et d'interagir socialement, certains enfants ont eu plus de difficultés. Le changement de routine, la diminution des activités physiques, l'isolement social et la pression du confinement ont rendu la gestion des symptômes plus difficile pour ces enfants.

 

  • ADHD and the eyes: Impact on focus, blurry vision, and more


Je n’ai rien trouvé sur cette étude, cependant ce type de recherche examine comment le TDAH peut être associé à divers problèmes de vision tels que des difficultés de mise au point, une vision floue, ou d'autres troubles visuels.


Nous avons vu que des troubles de la vision peuvent parfois coexister avec le TDAH, impactant la capacité d'un individu à se concentrer ou à traiter l'information visuelle correctement. Bien que la vision floue ou les problèmes de focalisation ne soient pas des critères diagnostiques pour le TDAH, une association entre ces conditions peut exister, influençant la façon dont les personnes TDAH interagissent avec leur environnement visuel.

 

L’incapacité à défocusser les yeux à volonté n’est pas un symptôme du TDAH, cependant les troubles visuels affectant la mise au point sont plus courants chez ces personnes. Le TDAH en lui-même ne provoque pas de vision floue, mais le traitement des troubles visuels peut soulager les symptômes du TDAH. Des aides comme des lunettes ou une thérapie visuelle peuvent être utiles. Il faut bien distinguer le TDAH des problèmes visuels pour un diagnostic précis, et des examens oculaires réguliers sont recommandés dès le plus jeune âge.


 

Quand consulter un médecin

Consultez un médecin si un adulte ou un enfant a des difficultés à voir, à lire ou à se concentrer.

 

Des maux de tête fréquents, une tension oculaire ou des difficultés à accomplir le travail peuvent être des signes d'un problème oculaire, en particulier si ces symptômes surviennent uniquement lorsque la personne doit se concentrer sur quelque chose de proche, comme la lecture ou les devoirs écrits.

 

Un médecin peut réaliser des tests préliminaires. Si un trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité est envisagé, il peut orienter vers une évaluation.

 

Faites un suivi avec un optométriste ou un ophtalmologiste si :

  1. Un enfant continue à avoir des problèmes de vision après un traitement du TDAH.

  2. La vision d'un enfant se détériore.

  3. Le traitement de la vision ne semble pas fonctionner.

 

Faites un suivi avec un médecin, un psychiatre ou un thérapeute si :

  1. Le traitement du TDAH ne semble pas aider.

  2. Les médicaments stimulants provoquent des effets secondaires.

  3. Un enfant présente de nouveaux symptômes de TDAH ou une aggravation de ceux-ci, ou des symptômes d'un autre trouble de santé mentale, comme la dépression.

 

Voilà, voilà... C'est un sujet que je trouve passionnant et qui reste à suivre de près 😉

Affaire à suivre

158 vues

Posts récents

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page